History ( Français )

Page d’accueil
Englisch
German
Spain
Turkish
Russia

1985 – Les premiers pas – Le groupe K.G.B de Wuppertal :

Toute histoire a un début – celle de T.S.A. remonte déjà à quelques décennies, à une époque où les utilisateurs d’ordinateurs étaient encore considérés comme des monstres et des excentriques. L’histoire commence quelque part à Wuppertal en 1985, où un groupe d’adolescents ne se contentait pas de jouer aux jeux Commodore C-64, non – ce devrait être le début du cracking des jeux informatiques. Un nom de groupe approprié a également été rapidement trouvé et les adolescents ont désormais agi en tant que K.G.B ou K.G.B Crew !

K.G.B aka K.G.B Crew de Wuppertal. – Un „Crack“.

Le K.G.B Crew n’était pas parmi les plus grands noms de la scène, mais il a fourni un travail „propre“. Il y a même eu des intros et des petites démos et ils se sont fait un nom dans la scène locale.

K.G.B aka K.G.B Crew de Wuppertal – Une petite „Intro“.

1986 bis 1987 – I´m the One – Orgasmatron :

Environ un an plus tard, dans la ville voisine de Remscheid, il est arrivé que deux adolescents, appelons-les simplement – Frankie, CCO et Terminator – aient voulu s’activer sur l’Amiga alors encore tout neuf.

Pour cela aussi, il fallait trouver un nom pour la nouvelle équipe et dans la chanson de Motörhead – „Orgasmatron“, ce nom a également été trouvé. Il y avait de cette équipe par exemple la démo „Alien“ et le diaporama „Samanta Fox“ avec pour l’époque des images bien numérisées.

L’équipe O.G.M.-Orgasmatron Crew est née.

O.G.M – Orgasmatron Crew 1987 – Démonstration.

Le légendaire graphiste Terminator de Demo Scene a fait sa première véritable apparition ici. Il a entre autres pixellisé le fantastique O.G.M. One, qui était basé sur le logo de la première chaîne de télévision allemande A.R.D. de l’époque.

Terminator, alias Arno Seiler, était également responsable des graphismes extraterrestres de la démo „Alien“ de l’O.G.M.

O.G.M – Orgasmatron Crew 1987 – Démonstration.

1987 – O.G.M + K.G.B + M.C.P = Tristar :

En été 1987, le graphiste Arno Seiler ( Terminator ) a créé un logo avec le mot „TRISTAR“. Frankie, le fondateur de l’O.G.M = Orgasmatron Crew, a décidé que sur la base du fantastique logo et du nom mélodieux „TRISTAR“, un nouvel équipage devait être fondé. Ce logo a déjà établi des normes à l’époque et n’a rien perdu de sa fascination jusqu’à aujourd’hui. Pas mal d’utilisateurs de l’Amiga ont été animés pour créer leurs propres graphiques.

Mais il devrait y avoir plus de groupes qui rejoignent TRISTAR car TRI = 3. O.G.M. a pris contact avec l’équipage du K.G.B. et a finalement convenu que l’équipage du K.G.B. agirait à l’avenir comme TRISTAR. Il manquait encore une troisième partie, réalisée par „M.C.P“ qui n’était en fait rien d’autre qu’Arno Seiler. Dès lors, Arno a été intégré comme „Terminator“ dans le groupe TRISTAR en tant que troisième partie.

T.R.S – Tristar – 1987 – Argent Logo

Toujours en 1987, début décembre, une première démo a été publiée, connue dans le milieu sous le nom de démo „TRISTAR – Stars“. Tristar a été très actif sur l’Amiga et le Commodore C-64 et pouvait déjà compter sur un réseau de contacts bien développé, qui avait déjà été mis en place dans les années 1985 à 1987 par l’équipage du K.G.B et, dans une moindre mesure, par l’équipage de l’O.G.M.

Merchandising à Tristar : La Boulder Demo était la production la plus chère jusqu’à présent. Mais ce qui était au moins aussi cher, c’était les autocollants produits en masse, que le Delaware avait financés et commandés. Mais l’année 1988 a également été marquée par des visites de la police et les perquisitions correspondantes. Frankie et CCO ont donc disparu en 1988. Pendant une courte période, Tristar s’est également présenté sous le nom de Paramount, mais il a rapidement continué avec succès sous le label „TRISTAR“.

T.R.S – Tristar – 1988 – Mint Logo – Boulder Démo.

En 1989, la démo Alien Woman a été diffusée à la Paranoimia Demo Party. Le grand maître „Terminator“ s’est une fois de plus surpassé et ses compétences lui ont valu un emploi dans la société „Starbyte Software“ de l’époque, entre autres.

Tristar se portait bien, on pourrait même dire trop bien. Les systèmes BBS ont vu le jour en 1990 et ont connu un succès fulgurant. Mais les activités autour de l’industrie des crackers et d’autres choses encore plus problématiques ont fait que le méga-bust est arrivé et cela a amené le „business“ central à l’arrêt.

T.R.S – Tristar – 1989 – Alien Démo.

Au printemps 1990, le Delaware, alors leader aux côtés de Frankie, CCO, Flynn et Terminator, a vécu le Jugement dernier. L’activité à Tristar mais aussi d’autres infractions ont finalement amené le Delaware derrière les barreaux. La division C-64 a continué pendant encore 1 à 2 ans, principalement dirigée par T.M.A., qui a ensuite fondé le groupe Abyss Connection.

Sous la table, Tristar fonctionnait toujours sur une base locale, mais le soi-disant réseau de distribution s’était en grande partie effondré avec le Delaware et ses connexions.

Flynn a fusionné TRISTAR avec le RED SECTOR d’Irata au cours de l’été 1990 pour former le groupe de démoscénat TRSi. Cependant, cela allait causer des problèmes pendant de nombreuses années par la suite, car cet effort solo n’avait été ni discuté avec les autres dirigeants ni approuvé par eux.

T.R.S – Tristar – Moderne Logo – Blue Steel.

En 1998, le Delaware a repris ses activités. Les choses avaient changé depuis l’Amiga et le Commodore C-64 jours, mais ils connaissaient toujours leur métier et TRISTAR a été poursuivi avec une équipe motivée qui connaissait le métier du FXP. Gandalf s’est occupé de la „stratégie“ tandis que le Delaware s’est occupé des „affaires courantes“. TRISTAR était bientôt ( à nouveau ) sur la voie du succès, mais ce qui manquait encore, c’était le flair de l’époque avec le graphisme, le design et quelqu’un qui en savait assez sur PHP et SQL. Il fallait un professionnel.

En 2000, Gandalf a rencontré un ancien fidèle des années Tristar, un simple „coursier“ alors insignifiant ou, pour le dire simplement. „Copy Negro“ qui avait livré des disquettes sur son vélo.

Cette personne se faisait appeler AMItac à l’époque et avait avec un RaMiReZ le projet Netacs – NET_work mani_ACS en cours, qui portait sur le thème „Amiga Emulation“. Tous deux avaient une expérience de base et précieuse dans l’administration du web et des réseaux.

T.R.S – Tristar – Moderne Logo – Sea.

Gandalf a débauché les deux et le projet Netacs s’est arrêté, car TRISTAR a simplement exigé tout ce qui était disponible en termes de temps et de connaissances. RaMiReZ et AMI sont devenus administrateurs du conseil d’administration en un rien de temps et ont également pris en charge la maintenance du conseil d’administration basé sur le VBulletin 2.x de l’époque.

L’AMItac a été nommé à la tête du Delaware à la fin de l’année 2001. En raison de ses engagements familiaux et professionnels, il ne pouvait plus consacrer le temps nécessaire à la direction de l’équipe. AMI a également été confirmé dans ce rôle par les fondateurs, Frankie et CCO.

L’AMI était responsable de l’organisation et de la technologie, mais a également mis sur pied une petite équipe de scène de démonstration en parallèle avec le Tristar BBS, qui était entièrement consacré au piratage.

En 2004, les activités du FXP ont été arrêtées. Peu de temps après, le FBI a lancé l’opération Fastlink, qui a frappé la scène des entrepôts comme une tempête et a paralysé de nombreux sites et le FXP.

Fin 2006, ils ont également mis fin aux activités du serveur WareZ qui s’était poursuivi à partir de 2004 pendant 2 ans. C’était devenu tout simplement trop coûteux et avec l’avènement des hébergeurs en 1 clic comme „Rapidshare“ – de nouveaux moyens plus pratiques pour obtenir des données.

T.R.S – Tristar – Moderne Logo – Psy.

En 2007, un serveur a été acheté pour la première fois et de nombreux services ont été réalisés sur celui-ci, tels que la radio Internet, les jeux en ligne et plus tard, en 2011, I.R.C et X.M.P.P. Ce furent des années d’apprentissage et d’essai de nouvelles technologies, qui ne sont devenues possibles qu’avec un „serveur Root“.

En 2012, ils ont convenu avec le groupe de démoscene TRSi que TRISTAR ne diffusera plus de productions dans la zone de démoscene ou dans la zone de warez. Cela devrait enfin mettre fin à un long conflit – qui est autorisé à faire quoi.

Cependant, TRISTAR lui-même continue ses activités dans d’autres domaines tels que la technologie des réseaux et des serveurs, et est également une partie SOLIDE de l’installation Hackerspace du DevLab.

le 15-09-2012 T.S.A = The Solaris Agency a été fondée par les membres du groupe suivant.

  • TRISTAR
  • Abyss Connection
  • Flash Arts

15-09-2012 – The Solaris Agency ( T.S.A ) :

Après avoir conclu un accord avec TRSi pour ne plus sortir de sorties sous le nom de TRISTAR sur la scène des démos et des warez, il était temps de former un nouveau groupe.

On s’est réuni le 15-09-2012 spécialement pour cette occasion avec les dirigeants de TRISTAR , Abyss-Connection et Flash Arts dans l’ancien centre de billard de Wuppertal Barmen. ( Alter Markt ) et a fondé T.S.A – The Solaris Agency.

Le nom avait auparavant été choisi par vote dans les BBS TRISTAR, où „Solaris“ de l’AMI et „The Agency“ de JB-TEX ( Phoenix ) avaient recueilli le même nombre de voix.

T.S.A – The Solaris Agency – Contruction de la T.S.A Logo

Il était maintenant temps de créer un logo approprié. Elle devrait avoir un rapport avec 3, car TRI_STAR symbolise les 3 groupes qui l’ont fondée.

Au fait, AMI a décidé de reprendre son ancien surnom de l’époque de Netacs, qui était AMItac. Après cela, il a commencé à construire un logo correspondant qui contient le 3 – mais aussi le mot „TRINITY“ : la trinité…

T.S.A – The Solaris Agency – Importation du logo dans un programme de render 3D.

Cependant, la TSA ne produira que très peu de rejets de démoscène au cours des prochaines années. Au lieu de cela, ils ont découvert leur grand amour pour le jeu et ont commencé à faire Let’s Plays et se sont „reposés“ confortablement pendant un certain temps.

T.S.A – The Solaris Agency – Le premier logo de T.S.A. affiché en 3D.

À proprement parler, dans les années 2012 à 2018, la division Retro de la T.S.A était principalement occupée à enregistrer les jeux Let’s Plays et à les publier sur Youtube. La démoscène n’a guère intéressé l’équipe. En outre, le développement du web s’est pratiquement arrêté après un crash de données en 2012, qui a détruit l’ensemble du système RAID.

Dans la période de 2014 à 2018, il y avait aussi des raisons privées et familiales, pour lesquelles T.S.A. n’était pas très actif au-delà du jeu Retro / Modern Let’s Play. Le monde a fait des ravages…

T.S.A – The Solaris Agency – Le logo de Core.

2019 a été l’année où les choses ont enfin recommencé à avancer dans le T.S.A. AMItac a planifié une relance à grande échelle de la base et des services web, et au printemps 2019, le premier grand projet a été lancé. Le propre nuage comprenant quelques extensions compliquées. A Evoke 2019, T.S.A. a enfin donné un signe de vie sous forme musicale réalisé par „Professor-Cox“.

Parallèlement, le développement web du système CMS s’est poursuivi dans le but de créer le MEILLEUR et le plus complet des réseaux sur la scène. Au cours de l’année 2019, de nombreux services ont été achevés, tels que „Teamspeak“, „IRC“ et la radio.

T.S.A – The Solaris Agency – Une autre variante de Core.

L’année 2020 a également vu le retour du chat „XMPP“ et des „services de courrier“. Au début de l’année 2020, on a également commencé à construire la page web basée sur un système CMS, qui sera complètement disponible au début de l’année 2022. Un projet très vaste dans lequel à la fin „préliminaire“ du développement 2 ans de travail seront.

2020 a également été l’année de l'“AMI run“. Un jeu de saut et de course qui est sorti lors de la soirée de démonstration „NoVogue“. Ce jeu comprend 10 niveaux, plusieurs pistes musicales et aurait pu être un jeu à prix plein. Une intro en C-64 et des sons de T.S.A et DevLab sont également sortis à Evoke 2020.

2020 – Die T.S.A et DevLab e.V :

Le 15 juillet 2020, le groupe de hackerspace, qui jusqu’à fin 2018 était encore connu sous le nom de ProtoLabs, s’est installé dans un lieu physique avec T.S.A et TRISTAR. Aujourd’hui connu sous le nom de DevLab, la décision commune a été prise d’exploiter leur propre hackerspace dans lequel l’ingénierie, tout ce qui a trait à l’art numérique et au travail créatif en général sont mis au premier plan.

L’un des objectifs du Hackerspace est d’offrir aux personnes intéressées la possibilité de réaliser elles-mêmes des idées, également basées sur le recyclage et l’upcyclage, dans le sens de la durabilité et du non-profit. Notre objectif est d’agir dans le respect de l’environnement et de faire progresser l’idée de „l’autoproduction urbaine“.

T.S.A – The Solaris Agency – Un logo en 3D de Epyx.

Dans le Devlab, les machines suivantes pour le traitement des matériaux et la construction ont été achetées avant l’hiver 2020.

  • Une Fraiseuse CNC à 4 Axes.
  • Un tour Conventionnel ( 30 x 300 mm espace de travail. )
  • Une machine de Forage assistée par Laser.
  • Une Imprimante 3D grand volume construite par l’artiste lui-même.
  • 2 x Imprimante 3D plus Petite.
  • Un Broyeur de Plastique.
  • Une scie Circulaire.
  • Divers outils pour le travail du métal, du plastique et du bois.
  • Four pour les opérations de fusion des plastiques.

D’autres Acquisitions sont déjà prévues pour 2021.

En outre, le Hackerspace dispose d’une technologie informatique et multimédia étendue. Il y a 2 postes de travail informatiques avec les équipements suivants.

  • PC avec matériel 3D moderne et 2 écrans.
  • Ordinateur portable avec également un équipement moderne.
  • Ordinateur CAD / CAM pour la Fraiseuse CNC.
  • Système de Vidéoprojecteur pour les présentations.
  • 1 x Caméra Vidéo pour la diffusion en direct et l’enregistrement.
  • 1 x Caméra Vidéo avec trépied et de nombreux accessoires.
  • Système Audio pour les conférences Multi-utilisateurs.
  • LTE Internet sans limitation. ( En fonction de la présence )

D’autres Acquisitions sont déjà prévues ici pour 2021.

DevLab – Le premier logo DevLab de AMItac.

Dans le DevLab, il y a aussi un réfrigérateur, un appareil de cuisson à deux champs et d’autres petites choses qui rendent le travail dans le Hackerspace aussi confortable que possible pour nous. Une collection vidéo et audio correspondante grâce à Netflix et Amazon permet également de profiter simplement d’un bon film ensemble. Idéalement avec une délicieuse pizza et une bonne canette de bière Faxe.

D’ailleurs, en hiver 2020, nous avons demandé la fondation commune de DevLab T.S.A e.V. qui nous permettra alors d’opérer selon le droit d’association allemand.

DevLab a maintenant son propre site web hébergé par T.S.A et maintenu par notre „Don“. Au fait, vous pouvez trouver cette page ici :

https://devlab.the-solaris-agency.net/01-1_cms/04-1_web_application/

L’histoire continue, de T.S.A – DevLab et TRISTAR.

Page d’accueil